Journée de la transmission d’entreprise

Les enjeux de la transmission d’entrepriselogo_cra

En partenariat avec

Marcel MARESCAUX, représentant l’association Cédants-Repreneurs d’Affaires dans le département de l’Aude nous explique pourquoi il est important de s’intéresser à la transmission de son entreprise…

La transmission d’une entreprise est une opération longue et complexe tant pour le Cédant que pour le Repreneur et elle est bien souvent un évènement salutaire pour son développement. Elle nécessite toutefois de mobiliser de nombreux Experts parce qu’elle  porte en elle-même de nombreux enjeux de société.

La transmission doit être considérée comme un évènement naturel et normal de la vie d’une entreprise, elle est un facteur de croissance économique. La transmission est une transaction, c’est donc une question d’échange et  cet échange engage mutuellement les deux parties, Cédant et Repreneur.

Le Cédant « offre » son œuvre, sa clientèle, son nom.  Le Repreneur lui, contracte une dette vis-à-vis du Cédant et engage la pérennité de l’entreprise. C’est non seulement une affaire d’économie, mais c’est aussi une étape dans la vie d’une entreprise. Il serait toutefois beaucoup trop restrictif de restreindre l’entreprise a un objet économique car l’entreprise c’est aussi une construction humaine et sociologique qui entraîne des collaborateurs  autour de son dirigeant.

Si la cession de son affaire est souvent difficile pour un dirigeant, elle ne l’est pas moins pour ses salariés qui, eux restent. De l’attention que le Repreneur portera à ce changement peut dépendre fortement la réussite ou l’échec de la reprise.

Le CRA qui a pour objet de faciliter la reprise des TPE/PME en mettant en relation Cédants et Repreneurs, estime qu’il y a environ chaque année, 6 à 7000 transmissions d’entreprise, de 5 à 100 salariés, pour des valorisations comprises entre 300.000 et 5 millions d’euros. C’est dire l’importance économique que revêt une transmission préparée, bien menée et réussie.

Mais il n’est pas si facile de trouver une entreprise cible à reprendre. Le marché est déséquilibré. Au CRA, nous faisons le constat que les repreneurs sont deux fois plus nombreux que les Cédants.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le repreneur n’est pas le premier venu, c’est un « élu » choisi par le Cédant qui ne se contente pas de retenir l’offre la plus économiquement avantageuse. Reprendre plutôt que créer est avant tout une option privilégiée par les anciens Cadres d’entreprise. Aller sur un terrain connu est un gage de sérieux qui permet de limiter les risques.

C’est pourquoi Il est prudent de s’en remettre aux professionnels de la transmission pour «dénicher» les affaires tout en ne perdant pas de vue que Cadre dirigeant et Entrepreneur d’entreprise, ce n’est pas la même chose.

Le marché de la reprise de TPE/PME et PMI souffre d’un double déséquilibre quantitatif et qualitatif parce que  tous les repreneurs cherchent la perle rare mais pour trouver le bon dossier, il faut professionnaliser sa démarche et avoir une idée précise de ce que l’on recherche.

Cadrer son objet, anticiper et s’entourer d’experts sont les étapes indispensables à la réussite d’un projet de reprise. D’où l’importance d’être bien conseillé car le dossier parfait n’existe pas. L’objectif est de trouver une entreprise qui corresponde aux capacités financières et managériales de l’acquéreur en s’appuyant sur l’expertise de spécialistes de confiance pour identifier les bonnes cibles.

Les entrepreneurs ne préparent pas suffisamment à l’avance la transmission de leur entreprise alors qu’elle suscite de nombreuses questions :

  • Quand transmettre ?
  • Pourquoi ?
  • à qui ?
  • Comment ?

Selon les réponses à ces questions, la cession sera préparée et menée différemment avec un timing adapté. La transmission est une étape importante dont il ne faut pas sous-estimer la portée et les conséquences. Pour le dirigeant qui veut garantir la pérennité de son affaire, c’est une étape cruciale qui doit être considérée comme un acte de gestion au même titre que tous ceux qui sont à mener pour développer ou encore maintenir l’entreprise.

Lors de la transmission de son affaire, le dirigeant ne cède pas seulement du capital et des moyens de production. Il transmet tout d’abord l’œuvre  d’une vie, parfois de plusieurs générations et au travers de cette transmission, il souhaite pérenniser son œuvre. Il cherche ainsi « l’élu » celui qui sera suffisamment compétent pour que l’entreprise dure dans l’esprit de son fondateur.

La décision de transmettre étant prise, il sera indispensable alors de réaliser plusieurs diagnostics  afin de mettre en évidence les points forts et les points faibles. Ces étapes permettront de pouvoir vendre dans les meilleures conditions possibles. C’est pourquoi, il est incontournable de procéder à :

  • Un diagnostic comptable, économique, financier, juridique, patrimonial
  • Un diagnostic de moyens immobiliers et techniques
  • Un diagnostic humain et organisationnel
  • Un diagnostic réglementaire
  • Et enfin un diagnostic social

Pour ces raisons, le MEDEF Aude et le CRA unissent leur savoir-faire pour aider les Chefs d’entreprise dans cette étape cruciale de la vie de l’entreprise.

Avec les partenaires du MEDEF Aude et du CRA Aude

expert-comptables  logo  chambre-des-notaires    crédit coopératifCCI-AUDE

index    katar       logo_ordre   bnp    lg_gan